27.10.07 | 0

Ils sont forts…

…chez Meetic. Ils t’envoient leur dernière fournée le samedi soir à 19h50, quand tu te prépares psychologiquement pour le week-end de solitude qui se profile. Bon, j’avais pas une offre un mois gratuit quelque part qui traînait, moi ?

21.10.07 | 1

VPN mon amour

Un week-end complet à bosser, bon sang de bois…Vivement mardi soir pour de vrais congés.

PS : pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle.

Sur Inter, dès demain, Frédéric Lodéon retrouve sa tranche 16-17…C’est bien dommage pour mes soirées orchestrées. On retrouve aussi l’agaçant Nicolas Demorand, de 7 à 10 cette fois !
Il est donc temps de se tourner vers radioclassique. Quitte à vivre dans une société “de droite”, autant écouter une radio dans le ton (elle appartient au groupe LVMH).

Pas de doute, c’est la rentrée ! Les abrutis en Golf qui téléphonent en roulant et stagnent sur la voie du milieu sont de retour sur la rocade.

Ce dimanche à Paris, entre moult autres choses, je suis entré en résistance. Parfaitement. Lorsque le serveur japonais s’est approché de ma table prendre ma commande, j’ai pris le maki.

Ce dimanche, anachorète du haut de mon trois étoiles à deux pas du Jardin du Luxembourg, je me sentirai très seul…
J’en appelle donc à tout individu en séjour à Paris le 10 juin 2007 qui viendrait à me lire de laisser un commentaire sur cette note afin que nous organisions un insigne rassemblement.

Sinon, ben je me regarderai DEUX épisodes de Desperate Housewives saison 3. D’un coup. En faisant bombance de M&M’s.

“Mais pourquoi veux-tu que je me débarrasse des moustiques dans ma chambre ? Je ne vais pas quand même pas me priver des rares occasions qui me sont données de me faire sucer ?!”

18.05.07 | 7 Commentaires

Mais ?!

A l’instar de Monsieur Jourdain, j’étais Straight Edge, et je ne le savais pas ?!
Et dire que pour certains, c’est un combat de chaque instant que s’astreindre à cette hygiène de vie.

06.04.07 | 2 Commentaires

Franchement, quelqu’un aurait pu me dire qu’on avait un week-end de trois jours, je serais resté encore plus longtemps au boulot ce soir, histoire de pas perdre plus qu’un Lundi !!!

01.04.07 | 0

BD

Il n’y a pas longtemps, genre une semaine ou 7 jours, je ne sais plus bien, j’ai passé une bonne heure à parcourir l’historique (et malheureusement l’intégralité, les auteurs sont passé à autre chose) de ceci. Ils sont deux, ils sont jeunes, ils sont étudiants en colocation, ils ont les cheveux longs (gras, on ne sait pas) et je vous encourage à y jeter un oeil (avec ou sans monocle).
Voilà que je m’intéresse à la BD, maintenant.

25.03.07 | 4 Commentaires

Force 10

A l’approche du grand magasin. Je la vois au loin.
Un peu ronde, mais mignonne de visage. Plusieurs mois déjà que je l’ai remarquée dans une boîte de nuit. Beaucoup de regards, pas d’échanges verbaux.
Pas la femme de ma vie. Une aventure envisageable.
Alors ce midi, je décide de me lancer.
- Sourire, jusqu’à arriver à son niveau.
- Fait mine de ne rien voir.
- “Bonjour !”
- Arrêt surpris, regard de merlan frit.
- “Tu me remets ?” à la sauce “yeux doux et dents blanches”.
- “Non”, genre outrée que j’ose l’aborder.
- “Tous les samedis soirs, on se voit ? Non ?” Garde ton calme, tout va bien.
- “Non”. La mauvaise foi est une boulotte brune de 20 ans à tout casser.
- “Bon ben, tant pis”. De l’air de celui qui maîtrise.
Pas fâché de se sauver.
3 minutes plus tard.
Je hurle de rire intérieurement quant à la scéne.
Quant à la mentalité de cette gamine.
Quant au fait que j’ai pu envisager quelque chose.

Et dire que j’ai cru un instant m’être pris un vent.

Vivement que je la croise à nouveau en boîte. On va rire.

(Sorti de mes archives d’octobre 2004)

Avant même la transition sur wordpress j’étais déjà à la rue, mais bon. “Veau moutarde, queue de jarret”, comme il ne m’arrive jamais de dire.

- Pièces grinçantes, Jean Anouilh.
Tombé dessus par hasard à la bibliothèque de Bordeaux (un peu pauvre d’ailleurs, je trouve, cette madame.)
J’ai zappé “Pauvre Bitos ou le dîner de têtes” qui m’a perdu en cours de route, et par manque de temps “Ardèle ou la marguerite” (il faut rendre les livres, vous le saviez, ça ?) mais les deux autres, un régal !
On ne peut pas considérer ces pièces comme du théâtre de boulevard à proprement parler, mais les intrigues (amoureuses, souvent), le rythme et les quiproquos (moins nombreux) y lorgnent indubitablement. D’où mon idée que le terme “grinçantes” n’est soit pas justifié, soit pas celui dont je connais la définition. Toutefois, sont à y puiser tellement d’expressions d’époque, d’inventivité, de rythme que j’ai passé outre cette légère remarque.

- Samedi, Ian McEwan. Critiques du Masque unanimes et enchantés, mais un cheminement chaotique de mon côté. J’attends rarement la page 265 pour qu’il se passe quelque chose dans un bouquin (à part Balzac, bien sûr…). Cela dit, les aspects médicaux sont tellement bien narrés que j’en oubliais régulièrement mon impatience. Ensuite, il y a aussi le fait que les protagonistes sont tout de même d’une “caste” hyper-privilégiée, difficile de les prendre en affection, et d’où le nombre de pages pour poser les caractères, passés de chacun etc…
A relire dans mes vieux jours peut-être.

- Africa Trek, les époux Poussin.
Je démarre juste ;)

Je démarre aussi juste ce jeu et c’est la folie…

Enfin, je suis ouvert à toute proposition de lecture pour les mois à venir.

Parfois, je me dis qu’il est préférable que certains gros connards d’obstinent à fumer, de sorte que le fric qu’ils claquent en clopes, ils ne puissent le mettre dans un gros 4×4 de merde.

(Ceci était un post sponsorisé par le grand dictionnaire argotique français.)

Bon OK, j’ai les “dots” à enlever, et tous les liens à refaire, parce qu’apparemment wordpress ne sait pas migrer correctement depuis dotclear, et puis tous les plugins de Wordpress qu’ils sont bien et vont bien, mais sinon ça va.
Et donc, bonne et heureuse année 2007.

Edit : woh pinaise en fait il m’a fait que des conneries aussi dans les vieux posts…Pffff, m’en fous je vais au lit quand même.

C’est vrai, quoi. C’est comme les petites voitures qui font du bruit…

16.12.06 | 0

Cadeau de Noël

Je n’ai pas encore mis en place de wishlist ici, mais comme Noël approche, vous pouvez toujours étudier la possibilité de m’offrir la Rolls Royce des machines à laver. Honnêtement, ça me laisse rêveur, tant de technologie…

Allez, Père Noël, sois pas chien !

Votre programme est prêt.
Bon évidemment, moi, je ne pourrai pas venir, j’ai piscine, mais vous pouvez toujours m’inviter, hein !

02.12.06 | 0

Back on ze web

Voilà. Merci au Neuf. C’est tout ce que j’ai à dire.

05.11.06 | 0

Questionnaire à la con

Si vous vous posiez des questions sur vous-même, oubliez le psy, bien trop cher, les ami(e)s, bien trop bavard(e)s et condescendant(e)s, votre chien, qui remue la queue d’un air absent, voire qui est mort. Oubliez tout ça, oui, car après Femme Actuelle et autres magazines de bobonnes, vous allez vous découvrir, vous épanouir même, via une ribambelle de questionnaires disponibles sur le site Cmonjour (anciennement koodpo.com, ça claquait plus je trouve!).
Entre deux documents à rédiger pour le boulot, j’avais besoin d’une pause, alors voici mes résultats à la question “Jusqu’où iriez-vous par amour ?” :

Verdict
Vous n’irez jamais trop loin
Lorsque une histoire d’amour se présente sur votre chemin, et qu’une relation s’installe, vous êtes enthousiaste et misez souvent sur le long terme. Pour cet autre qui marche à vos côtés, vous êtes prêt(e) à effectuer des changements dans votre vie, et partir à la découverte de nouveaux horizons. Un petit grain de folie peut alors vous animer. Mais votre amour pour l’autre a ses limites. Aimer passionnément, oui, mais aimer jusqu’à se perdre en l’autre ou en l’amour lui-même, non. Vous avez suffisamment les pieds sur terre et d’estime de vous-même pour savoir faire la différence entre amour fou et folie tout court! Vous semblez avoir trouvé le juste milieu entre passion et raison. Vous pouvez ainsi vous donner “à fond” dans une relation, vivre chacun de ces instants précieux avec fougue et passion, mais jamais au détriment de votre propre équilibre personnel, de votre propre bonheur… Continuez à préserver ce cadre personnel sécurisant, garant d’un bon équilibre, et continuez à explorer ainsi les champs de l’amour, ils vous réservent sans doute encore de belles surprises.

Fébrile, que je suis.

01.11.06 | 0

Fatigue

Je viens de mettre au jour un nouveau moyen de mesurer mon degré de fatigue : lorsque je fais un Control+C pour écrire (physiquement, donc) dans mon carnet…

Moi ce sera ça :
Bordeaux, Bibliothèque de Bordeaux Lac
RENÉE ROBITAILLE
CONTES COQUINS
Une jeune femme à la voix presque enfantine raconte sur un ton espiègle des histoires égrillardes, finement grivoises, peuplées de pervers pépères et de pucelles ingénues : la Petite Nitouche, craignant d’avoir perdu son précieux pucelage dans la rivière, un brave chevalier, capable de converser avec la bouche secrète des femmes…Enfin dévoilées au grand jour, ces histoires de flûtes à moustaches et puits délicieux égayent sans contredit les oreilles dégourdies.

Je vous raconterai…

14.10.06 | 0

Et demain ?

Alors oui, il y a Lire en fête…Mais comme la lecture, ça me connait déjà, je vais plutôt opter pour La fête de la science. Le Hangar 20 accueillant moults sujets intéressants, ce n’en sera que plus pratique.
Bon dimanche, et peut-être à demain !

Et même que je vais pouvoir y participer. Participer à une oeuvre d’art de manière plutôt agréable. Vous pouvez vous faire aider d’un ou une partenaire (légitime ou non, filmé ou non, etc…). Bon, je m’y mets de suite.
Spermcube (oui, oui, vous avez bien lu!)

05.10.06 | 0

Peine capitale ?

En week-end de 3 jours à Paris. Prêt gracieux d’un appartement moyennant une petite Domaine du Tariquet de derrière les vignes. Tenue de parfait touriste empaquetée : APN, baskets, déo. Archos, mots croisés, carnet de croquis, lecture pour euthanasier les quelques heures de train. J’ai hâte et en même temps j’ai peur de ce qui va se passer samedi soir pendant le repas. Quitte ou double, en somme.

Mais qui ne tente rien n’a rien.

Et se dépayser est toujours bon à prendre, quitte à moins se désespérer en revenant au clio, boulot, dodo.

21.09.06 | 0

Petit Quizz

You scored as Buddhism. Your beliefs most closely resemble those of Buddhism. Do more research on Buddhism and possibly consider becoming Buddhist, if you are not already. In Buddhism, there are Four Noble Truths: (1) Life is suffering. (2) All suffering is caused by ignorance of the nature of reality and the craving, attachment, and grasping that result from such ignorance. (3) Suffering can be ended by overcoming ignorance and attachment. (4) The path to the suppression of suffering is the Noble Eightfold Path, which consists of right views, right intention, right speech, right action, right livelihood, right effort, right-mindedness, and right contemplation. These eight are usually divided into three categories that base the Buddhist faith: morality, wisdom, and samadhi, or concentration. In Buddhism, there is no hierarchy, nor caste system; the Buddha taught that one’s spiritual worth is not based on birth.

atheism

67%

Buddhism

67%

agnosticism

63%

Satanism

54%

Paganism

50%

Judaism

42%

Islam

25%

Christianity

21%

Hinduism

17%

Which religion is the right one for you? (new version)
created with QuizFarm.com

17.09.06 | 0

Du nouveau

Enfin, pas vraiment, juste que je renomme cette catégorie, histoire d’éviter à d’autres pauvres hères de se retrouver ici en cherchant “blog sexe”…Il est évident qu’en procédant ainsi, je vais me priver de 99% de mes visites, bien triste ça…Mais il est temps de relever le niveau de ce blog, que diantre ! Et pour vraiment bien faire, je devrais même songer à changer de pseudo. Mais là, il faudrait m’en trouver un autre, donc ça attendra le week-end prochain.
[Tiens, au passage, dotclear il autorise à ranger un post dans plusieurs catégories ? Je vais étudier ça, tiens.]

04.09.06 | 0

Tâches ménagères…

Ok, NOW, I can say Monday is the worst day of the week…Désormais, j’ai décidé que le lundi serait le jour pourri par excellence. Il s’agira donc de se lever à 5h pour repasser le linge lavé de la veille, séché dans la nuit. Fiou, je m’en réjouis d’avance…

Il semble qu’aujourd’hui marque l’arrivée de l’automne sur Bordeaux…Bizarrement, ça me met plutôt de bonne humeur. En ouvrant les volets, voir de la pluie, les voitures ralentir en éclaboussant alentour, les tuiles ruisseler, mon moral a fait un bond. Seul inconvénient, je vais devoir délaisser mon vélo pour mes périples journaliers.

20.08.06 | 0

Mode vacances off

La spéléologie, ça déchire grave ! Si ça vous branche, allez là-bas et demandez un stage avec Séb. Claustrophobes et peu sportifs s’abstenir, pour les autres, si vous avez la “niaque”, foncez…

http://www.liquidsculpture.com/fine_art/index.htm

Quand je vois les effets de la chaleur ambiante de mon appartement sur mes barres Kinder, j’ai hâte d’avoir le décompte de la canicule de cet été…

Bon, il semble que mon envie de lire me reprenne, et d’écrire itou. Donc comme je vous l’avais annoncé, j’ai lu celui-ci. Très court, écriture sobre mais profonde. Le sujet est intéressant : l’amour peut-il faire abstraction des opinions (tranchées) religieuses de l’autre ? (Et j’ai honte, mais sur ma table de nuit trône à nouveau ce maia… Et finalement, ces deux livres ont des thèmes pas si éloignés…)

15.06.06 | 0

Salut Raymond !

Il y a des personnages comme ça, qui font l’unanimité. Un poète de l’absurde, etc, tout ça, tous les journaux, radios, TV et compagnie vous ont sorti tous les qualificatifs possibles et imaginables pour qualifier sa carrière et son art. Et ils auront raison. Et je vais regretter amèrement pendant quelques mois de ne jamais avoir pu le voir en spectacle. Egoïsme incroyable de ma part quand il aimait tant partager. Je vais probablement verser ma petite larme ce soir, en écoutant pour m’endormir un CD d’un de ses spectacles.

13.06.06 | 0

Récapitulatif lettré

Puisqu’on ne peut dire que je sois un foudre de guerre en matière de mise à jour de blog, j’aimerais par ce post faire un récapitulatif (pour vous, et surtout pour moi-même) des bouquins lus ces derniers mois. Quelques raisons à cela :
- A titre de curiosité, considérer si j’y ai consacré beaucoup de temps
- Vérifier la personne à l’origine du prêt du livre
- Etablir un état des lieux : à qui ai-je prêté, où ai-je foutu, où ai-je perdu, lancer un avis de recherche, combien de pages cornées (aaaarrrgggghhhhh)…
- Eventuellement vous donner envie.

Ainsi donc, dans le désordre :
Coule la Seine, Fred Vargas : assez court, moderne, sympa. M’a donné envie d’en découvrir plus.

Debout les morts, Fred Vargas : moins moderne (étant donné les protagonistes ;) ) mais toujours sympa. Pas transcendant pour autant.

Pour lire sous la douche, Cami : de l’absurde, du grand, du beau. Hilarant, je recommande. Vous pouvez m’insulter par mail si ça ne vous amuse pas, mais c’est dommage pour vous en ce cas.

L’ange des ténèbres, Caleb Carr : fiou, mis à part le fait que tous les gens qui orthographient mal son nom sont tombés ici car j’ai fait de même (Caar en lieu et place de Carr), je n’ai guère d’éloges à faire de sa suite de L’aliéniste, mais je le regrette. Le premier polar de l’auteur était drôlement prenant, celui-là traîne beaucoup en longueur. Dommage, d’autant plus que son roman d’anticipation (Le tueur de temps) n’a point convaincu le public.

Au bonheur des ogres, La petite marchande de prose, La fée Carabine, Daniel Pennac : de la littérature gourmandise, imaginative et imagée comme j’en ai peu lue. Et dire que j’avais commencé par Messieurs les enfants, qui est probablement le plus “faible”. A noter, une tendance au politiquement (ou “ethniquement”) correct qui, à force, m’a agacé.

L’arbre aux haricots, Les cochons au paradis : Barbara Kingsolver. Deux livres à dévorer en 1 semaine et demi. Encore un style épatant, fluide et imagé, des personnages très très attachants dans une histoire de famille atypiques (famille et histoire, d’où le pluriel). Je recommande, surtout au sexe féminin qui devrait totalement accrocher.

Beignets de tomates vertes, Fannie Flagg : un de mes films culte, qui m’a poussé à lire la “version longue” sur papier. Au final, l’auteur a vraiment transcendé son histoire sur grand écran, où les sentiments sont vraiment superbement retranscrits, à l’inverse du roman qui m’a laissé sur ma faim…Un peu longuet, et pas aussi fouillé que ce dont on est en droit d’attendre d’un roman avec tant de destins entremêlés.

La dame de chez Maxim, Georges Feydeau : (relecture) du bonheur, un conseil de ma mère à l’époque où…Le relire à haute voix a eu le désagréable effet secondaire de me faire attendre désespérement une représentation près de chez moi pour profiter d’un jeu d’acteurs.

Dom Juan, Molière : énième relecture, toujours autant de plaisir. Normal pour Dom Juan.

A year in the merde, Stephen Clarke : hilarant (j’exagère à peine) jusqu’à la moitié. Tant que l’anglais se heurte à nos défauts (nombreux) et narre nos travers, nos “accents” ignobles, on rit de bon coeur. Lorsque cela tourne au politique, au conflit “social” entre son chef et lui, on tourne les pages avec moins d’entrain. Quelqu’un a lu Merde actually, sa suite ? Si oui, donnez-moi vos impressions.

Et tant qu’à faire, j’annonce la couleur des mois prochains. Je reste ouvert à une (et une seule ;) )suggestion pour cet été.
Lettres à un jeune poète, Rainer Rilke : sur les conseils d’une bloggeuse depuis quelques temps déjà, hélàs, retournée dans l’”anonymat” de la vraie vie. (Avril, si tu me lis, reviens !!!)

Le fusil de chasse, Yasushi Inoué : tentative de re-lecture de ce minuscule roman, jamais entamé lors de mes études de lettres classiques. Toujours pas convaincu que ce soit une bonne chose…Au pire il finira à côté du Eco avec des moines meurtriers

La circoncision, Bernhard Schlink : suite à une discussion. Court, donc jouable en une semaine si c’est bien.

Titus Andronicus, Shakespeare : parce qu’inspirateur de Viol, la pièce de théâtre jouée fin 2005-début 2006 et qui reprenait ce roman de Shakespeare, qui d’après mes connaissances, est un pur moment de barbarie…Miam !

Les chroniques martiennes, Ray Bradbury : si j’en trouve le temps, une énième relecture…

Et puis n’importe quel bouquin du marquis de Sade…

26.05.06 | 0

Défi pour la terre

Je viens de m’inscrire sur le site, en effectuant bien évidemment le test. Et franchement, quand je vois mon résultat, je suis effaré : 6994 kg de CO2 !!!
Non pas que je pensais être irréprochable (je prends notamment l’avion régulièrement pour mon boulot), mais je comprends mieux qu’on va être foutus plus vite que prévu quand j’observe ne serait-ce que les autres habitants de ma résidence : incapables de prendre le vélo ou ses jambes pour rallier la boulangerie du coin !!! Au bureau, je me bats avec certains collègues pour leur faire éteindre PC et écran la nuit. Si malgré les nombreux efforts que je fais, je reste la cause de tant de pollution, le calcul est vite fait pour ceux qui s’en battent l’oeil…Enfin, comme dirait l’autre : “on ne peut pas tirer sur tous ceux avec qui on n’est pas d’accord, sans quoi on vivrait bien seul”. Mais c’est pas l’envie qui m’en manque.

Pour ceux qui ne comprendraient pas cette parodie de l’affiche de Silent Hill, c’est une “allusion” à l’accouchement “à la scientologue” (baillon sur la bouche pour accoucher en silence pour ne pas traumatiser le bébé) de Kathy Holmes, femme de Tom Cruise.
Enjoy !

01.05.06 | 0

Ministry

Aujourd’hui j’ai re-écouté l’album “Houses of the molé”. Une grosse baffe, un son et des mélodies qui rappellent le mythique Psalm 69, référence du courant “industriel”. Et j’ai par la même découvert qu’un nouvel album est prévu pour mai 2006. Internet étant ce qu’il est, je l’ai récupéré, juste pour “voir”. [Il est en pré-commande sur Amazon. Je serai donc livré aux alentours du 10 mai.]

J’en ai encore les tympans estourbis. Outre la charge monumentale contre, au-delà du seul Georges W. Bush, la politique et les moeurs états-uniennes, le son est véritablement énorme. Musicalement, ça lorgne limite vers du death metal, avec toujours des pointes de samples caractéristiques du groupe. J’essaie de ne pas me le passer en boucle de crainte de me lasser, mais on dirait bien que c’est mission impossible…Pour la peine, et vous l’aurez remarqué, radio blog est dorénavant installé sur ce blog, pour vous faire découvrir cette bombe sonore…(en espérant que ça ne rame pas trop à cause de l’hébergement chez free)

Le seul inconvénient, c’est que le seul concert prévu est à Paris en Juillet, du coup il va me falloir m’organiser avec le boulot, les transports etc…Raaaahhh, je me languiiiiiiiiiiiis !

29.04.06 | 0

L’ange des ténèbres

Polar “psychologique” de Caleb Caar, la suite de L’aliéniste. J’avais pris la peine de lire deux fois le premier livre, juste pour vérifier que je n’étais passé à côté de rien. Un bon gros pavé de presque six cent pages, mais qui se lisait assez bien.
Sur le nouveau, j’ai un peu plus de mal. La même équipe qui enquête -un docteur en psychologie, assisté de son majordome et de son garçon cocher, un journaliste, deux enquêteurs très en avance sur les méthodes d’investigation scientifique, une femme détective privée- sur, cette fois, un enlèvement d’enfant, au tout début du XXème siècle, � New York.
Le narrateur a changé, tout est désormais narré par le jeune Stevie, gamin des rues recueilli par le docteur Kreizler. Je ne sais si ça part vraiment d’un procédé narratif, si le personnage a un rôle particulier dans cet opus (puisque je n’ai pas terminé ma lecture encore), ou si c’est “consensuel”, mais je ne parviens pas à trouver ce personnage-narrateur charismatique. Et c’est pour le moins génant puisque le roman est construit au travers de ses yeux…
Je trouve également le rythme plus lent, et le fait que le coupable soit désigné dans le premier cinquième du livre m’inquiète, à moins d’un twist mémorable, bien sûr…A un peu plus de la moitié, j’espère bien passer par diverses autres surprises. Et c’est surtout pour le dénouement que je me fais parfois violence, ce qui n’est jamais bon pour garder un bon souvenir d’un livre.

Sur Amazon

19.03.06 | 0

Devise du jour

La prochaine fois que tu renverses une tartine de confiture sur la table, tu passes DE SUITE l’éponge (infâme cochon), tu n’attends pas le lendemain, sans quoi tu vas galérer à retirer la framboise bien collée sur le bois…

quand on commence à vider la bouteille de martini, qu’on appelle des filles presqu’ex et presque psychologues, qu’on a réunion tôt le lendemain matin, qu’en plus on galère sur son clavier pour poster un truc tout naze sur son blog en luttant pour corriger les fautes avec la tête qui tourne, c’est que c’est mauvais signe dans sa vie…et que malgré tout ce qu’on peut dire de mal des autres, les fumeurs, les drogués, les machins-trucs, ben des fois, écouter du Mahyem à fond à s’en déchirer les oreilles, ça suffit pas à vous faire oublier que des fois, c’est moins marrant que d’autres…

Ce soir, petit concert sympa, celui d’Anaïs. Alors OK, son cheap show ne peut pas se renouveller tous les soirs. Mais nous avons là une sacrée interprête qui aime ce qu’elle fait, communique de bon gré avec le public, peut-être un chouia timide néanmoins. Du moins c’est l’impression que j’ai eu sur la fin.
Comme je suis d’un naturel raleur (mais c’est juste pour le blog, hein !), je dirais juste que je trouve dommage que sur une certaine chanson (La vie est dure si mes souvenirs sont bons) elle ait un peu gâché la justesse et la tristesse par ses singeries qui amusent toujours autant, du reste.

Par contre, carton rouge pour l’orga : nous devions avoir droit à un invité, mais personne en première partie…Dommage, cela aurait pu faire monter un peu l’ambiance.
Carton rouge itou pour le boulet qui a passé le concert complet à filmer avec son appareil photo…En plus t’avais l’air bien con, bonhomme…

Si tant est que j’aie besoin de me faire agrandir le pénis (on ne sait jamais…) ce n’est pas le contenu d’un des nombreux spams du jour qui va m’en convaincre. Jugez plutôt sur pièces :

“Hello
VdI o AnGoRaAd l$j3 q ,i7 t 5c
CiIoA o LwIaSd e$o3k,x3g3m
V w AeLmlpUpMn w$s1l,k2 a 1 i “

Alors ? Selon vous ? De quoi il retourne ? Mouais, pas facile, hein !

(chipé chez Saki)(à répéter 10 fois de suite à voix haute matin et soir)
Sept choses que vous voulez faire avant de mourir :
- sauter en parachute
- tester l’amour à 3
- brûler un 4×4
- faire publier mes écrits
- obtenir le pardon de toutes les religions existantes (on sait jamais ce qui nous attend après, hein !)
(et juste avant de mourir)
- mettre les réveil/chaîne hi-fi etc au taquet pour bien mettre les abeilles au reste de ma résidence, je ne serai pas là pour tout éteindre
- sauter du haut de la tour eiffel (sans élastique, sans rien ;) )

Sept choses que vous faites bien :
- chier le monde
- les reproches
- dépanner les PC
- bouquiner
- trier mes déchets
- bricoler
- extirper des secrets aux gens

Sept choses que vous ne pouvez/savez pas faire :
- dessiner
- aborder les filles
- dépenser mon argent
- écraser les araignées et toutes les bêtes, insectes et assimilés
- supporter le bruit d’une lime à ongles
- supporter les fumeurs
- la cuisine

Sept choses qui vous attirent chez l’autre :
- son orthographe impeccable
- sa propreté
- son inconnu
- son expérience
- sa grande tolérance musicale
- son statut social (ouais, parfaitement !)
- ???

Sept choses que vous dites souvent :
- c’est laid à pleurer
- quoi…(comme ponctuation de phrase)
- ouais
- tout cela c’était avant le drââme
- des insultes que je vous épargne (et j’essaie d’arrêter)
- han! c’est cher !
- (pfff c’est dur de savoir sans demander aux amis ?!)

Sept béguins pour des célébrités :
- jennifer aniston
- naomi watts
- jean-pierre marielle
- fabrice luchini
- soeur thérésa
- heather graham
- anna farris

Donnie Darko

Ben sans déconner, c’est à chier…Mais d’une force !

05.01.06 | 5 Commentaires

Birth day

A 26 ans, vous croyez qu’on est un vieux con ?

Bonne année 2006. Je vais donc m’atteler aux SMS, mails, cartes de voeux, etc…

Sam, c’est celui qui ne boit pas.
Richard c’est celui qui ne b**** pas.

*soupirs*

Ca y est, nous sommes le 26 Novembre 2005, les premiers flocons tombent sur Bordeaux. Peu de chance qu’ils tiennent vraiment, nous proposant un manteau blanc sur les toits et les routes… Et donc, ça pèle grave…

14.10.05 | 1

Ironie du sort.

Je me demande souvent ce qui passe par la tête des publicitaires. Récemment, nous avons appris que Kate Moss s’était vu sucrer plusieurs contrats avec des maisons de haute couture. En cause, son penchant un peu trop prononcé, et photogénique, pour la cocaïne. [Je conçois bien que certaines personnes se shootent. Je constate même que beaucoup trop de personnes se shootent, que ce soit au tabac, l’alcool, sans vouloir reconnaître la dure réalité…(Ok, je suis un peu extrème…) Que les stars le fassent, je ne trouve ça guère étonnant, sans pour autant cautionner, cela va sans dire. Fin de la parenthèse.] Enfin, d’après l’affiche croisée ce matin sur le thème de “clio-boulot-dodo”, la miss Moss a conservé son contrat chez Yves Saint Laurent. M’enfin, quand même…Illustrer de son joli minois la pub d’un parfum qui porte un nom pareil, vous m’excuserez…Ce me semble plutôt comique…ou pas très malin…

Illustration de mes dires :

On a tous des souvenirs (télé en l’occurence) heureux. Des personnages héroïques, des histoires poignantes, des romances impossibles tenant en haleine des mois durant, la peur et le doute qui s’insinuent dans nos petits esprits encore naïfs et fragiles, des décors fabuleux, gnagnagna…
Pour faire simple, rapide et court, deux exemples précis et récents :
- Le cercle des poètes disparus.
Je devais avoir treize ans, au plus. Emu jusqu’aux larmes par le film, me baladant dans le collège avec le livre en poche, le dévorant chaque minute de désoeuvrement. Un film culte, en somme. Dimanche soir, on ressort le divx du disque dur, la VHS de sa boîte, le DVD du placard. La nostalgie tant attendue s’est muée en ennui profond…Un rythme lent, des acteurs loin de l’exceptionnel, un scénario faiblard (quand même, il faut le dire !), et les sanglots longs…(Heureusement qu’il y avait Lara Flynn Boyle, boh pas longtemps, quelques minutes, et encore exceptionnellement sous-employée !!! Je dis encore, car je pense également elle dans Wayne’s World, désolé pour les références.) Une soirée de gâchée, quoi ! Et “c’était mieux avang” désavoué sur ce coup…Damned.
- X-Or.
Autres temps, autres moeurs. En flanant sur un site de liens edonkey un site de vieille vidéos tombées dans le domaine public, je remarque un titre pour le moins accrocheur de mes souvenirs d’enfant de Dorothée. La série est l , disponible !!! La musique du générique, beaucoup de monde s’en souvient. Mais alors ! si vous pouviez le voir aussi !! Catastrophe…Et dire que j’y croyais ce dragon !!!! Et ces vaisseaux intergalactiques !!!! Et cette armure !!!!! Et le doublage !!!!!!! Les “acteurs”…Dire que j’ai regardé et “vénéré” ça pendant toute mon enfance…

Ah oui, ça craint de vieillir…